Quels sont les matériaux de construction les plus écologiques ?

Table des matières

Dans le cadre d’une rénovation comme d’une construction, les particuliers sont de plus en plus soucieux d’utiliser les matériaux les plus écologiques. On parle notamment des matériaux biosourcés, dont l’origine naturelle réduit l’impact carbone et contribue à avoir une maison plus écologique. Ils devront aussi être renouvelables, pour ne pas épuiser les ressources de la planète.

Si des matériaux comme la laine de roche ont longtemps été privilégiés pour les rénovations, il existe désormais des alternatives. Les matériaux de rénovation écologique ont évolué, et disposent désormais d’une longue durée de vie, et de capacités très intéressantes.

Matériaux de rénovation les plus écologiques

Le bois : un matériau écologique pour une rénovation

Le bois est un matériau biosourcé et renouvelable, utilisé dans la construction de nombreux foyers. Contrairement aux idées reçues, il dispose d’une durée de vie assez longue. Une maison intégralement construite en bois de bonne facture peut par exemple durer 400 ans. Pour les matériaux isolants en bois, la durée de vie moyenne est de 50 ans.

Côté performance, le bois se défend aussi, avec une moyenne de 0.038 W/m.K. À titre comparatif, il s’agit des mêmes performances qu’avec du polystyrène expansé ou de la laine de roche. Les fibres de bois sont disponibles en panneaux rigides ou en panneaux souples, pour isoler les murs, les plafonds et même les sols. On apprécie également souvent le bois, en rénovation esthétique. Ne vous privez pas d’un joli parquet, si vous devez isoler votre sol !

La ouate de cellulose : un matériau recyclé et écologique

La ouate de cellulose peut être considérée comme un matériau écologique, puisqu’elle se compose d’éléments recyclés comme le papier. La matière est également recyclable, lorsqu’elle atteint sa durée de vie maximale. Il est possible de bénéficier de performances optimales pendant une durée de 40 ans. C’est donc deux fois plus qu’avec de la laine de verre, dont l’efficacité n’est garantie que pendant 20 ans.

La ouate de cellulose est proposée en panneau, en vrac insufflé ou en vrac déversé. Ici aussi, les possibilités sont nombreuses, entre isolation des combles perdus, des murs ou encore du sol. L’efficacité est similaire à celle de la laine de roche ou du bois, avec un lambda généralement compris entre 0.037 et 0.044 W/m.k.

Le chanvre pour une rénovation écologique

Le chanvre est une plante utilisée dans de nombreux domaines. Il s’agit d’un matériau biosourcé et renouvelable. Elle a aussi pour avantage de pousser presque partout, même sur des sols pauvres. Elle ne nécessite par ailleurs que très peu d’eau, et aucun produit chimique pour pousser. C’est donc un véritable sans faute, pour ce matériau qui peut se présenter sous forme de rouleau ou de panneaux.

La plupart du temps, la laine de chanvre est utilisée dans le cadre d’une rénovation énergétique, comme matériau isolant. Elle fait aussi partie des matériaux isolants les plus efficaces, avec un lambda compris entre 0.038 et 0.042. Sa durée de vie est estimée à environ 50 ans. Attention toutefois à bien isoler cette dernière de l’humidité, pour éviter qu’elle ne s’abîme prématurément.

La laine de mouton pour rénover sa maison

La laine de mouton est un matériau écologique, puisque renouvelable et naturel. On lui attribue une forte capacité à absorber l’humidité, sans s’abîmer au fil des années. Privilégiée dans les régions froides, elle offre un pouvoir isolant 2 0.035 à 0.045 W/m.k. Ce matériau durable peut être utilisé pendant 50 ans, puis recyclé.

La laine de mouton n’est pas qu’un matériau biosourcé. Il s’agit aussi d’une alternative économique, avec une isolation qui coûte généralement entre 20 et 28 € par mètre carré. À titre comparatif, l’isolation à l’aide du chanvre peut atteindre 40 € par mètre carré. Celle à la fibre de bois peut dépasser les 70 € par mètre carré isolé.

La brique pour construire une extension écolo

Votre rénovation de maison peut aussi comprendre une extension ou la construction d’une cloison. L’utilisation de la brique en terre cuite est particulièrement indiquée. Outre le charme des petites briques rouges, vous profiterez d’un excellent isolant naturel, grâce à l’inertie de cette matière. Il reste néanmoins important de prendre en compte que pour fabriquer les briques, une cuisson à 1000 °C est nécessaire. Ce n’est donc pas le matériau le plus écologique, mais il reste recyclable est d’origine naturelle.

La terre crue comme alternative aux briques

Toujours dans l’optique de construire une cloison, il est possible d’utiliser ce qu’on appelle de la terre crue. Toujours d’origine naturelle et recyclable, ce matériau peut permettre de construire une extension de maison. Il est même possible de trouver ce matériau sous forme de briques, fabriquées à partir de terre et de chaux séchée.

Il s’agit d’une bonne alternative à la brique rouge, puisque cette dernière n’est pas chauffée dans un four à gaz qui consomme une grande quantité d’énergie.

Nos autres conseils pour une maison plus écologique :