Refaire tout son chauffage : le guide complet

Table des matières

Le projet de refaire tout son chauffage n’attend pas forcément une panne de système. Pour beaucoup de particuliers, le fait de changer de chauffage représente l’opportunité de réaliser des économies d’énergie. Faire baisser sa facture et avoir une maison plus écologique, en voilà un joli programme !

Pour un projet de rénovation réussi, il faut savoir choisir son nouveau chauffage. Il existe aussi des étapes clés pour entamer ce genre de transformation. Le suivi d’un guide étape par étape est donc indispensable pour pouvoir se lancer en toute quiétude.

Refaire tout son chauffage

Réaliser un DPE

Avant même de choisir son système de chauffage, la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique peut être utile. Il peut aussi s’agir d’un bilan énergétique, qui est généralement moins coûteux. Quel que soit le format choisi, il s’agit de connaître les points forts et les points faibles du logement en termes d’isolation, méthode de chauffage ou encore aération.

Les données recueillies au cours d’un bilan ou d’un diagnostic de ce type permettent de guider le choix du nouveau chauffage. Notez par ailleurs qu’il peut être intéressant d’effectuer ces travaux d’isolation avant de changer de système de chauffage. Vous aurez peut-être besoin de moins de puissance, après avoir entamé une rénovation de ce type.

Choisir le nouveau système de chauffage

Il faut ensuite choisir son système de chauffage parmi tous ceux disponibles sur le marché. Des critères de budget, de respect de l’environnement ou encore des contraintes techniques peuvent guider votre choix.

Se chauffer au bois

L’utilisation de la biomasse parvient à convaincre de plus en plus de particuliers. Pour se chauffer au bois, vous aurez le choix entre un poêle à bois, un poêle à granulés ou encore une chaudière à pellets. Ce système de chauffage permet de se chauffer grâce à une énergie renouvelable. En plus du côté chaleureux du bois, vous pourrez profiter d’un rendement pouvant atteindre 100 %. Ce chauffage écolo peut donc être utilisé sans aucun sacrifice d’efficacité.

La chaudière à gaz à condensation

La chaudière à gaz à condensation est généralement privilégiée par les personnes qui disposent déjà d’une chaudière à gaz. Avec un rendement pouvant dépasser les 100 %, cette solution de chauffage est efficace, et permet de profiter d’une chaleur homogène. Notez néanmoins qu’il faudra entamer la pose de radiateurs à gaz, si vous ne disposiez pas de ce système auparavant. Le raccordement au gaz de ville peut aussi être coûteux.

L’installation d’une pompe à chaleur

Avec son rendement pouvant atteindre 400 %, la pompe à chaleur fait de plus en plus d’adeptes. Elle puise des calories dans le sol, l’air ou l’eau, pour les restituer sous forme de chauffage. Les utilisateurs profitent d’un chauffage confortable et d’une chaleur homogène. Attention, il faudra parfois compléter ce mode de chauffage, puisqu’il répond en moyenne à 70 % des besoins d’un foyer.

Les radiateurs à inertie

Les radiateurs à inertie sont des sortes de chauffages électriques 2.0. Munis d’un cœur de chauffe, ils offrent un maintien de la chaleur absolument incontournable. Ils peuvent permettre de faire jusqu’à 30 % d’économie par rapport à des convecteurs électriques classiques. Si les contraintes de votre logement vous obligent à miser sur des chauffages électriques, il peut s’agir de la bonne alternative.

Devis et demandes d’aide pour financer son chauffage

Une fois votre chauffage choisi, n’hésitez pas à réaliser vos demandes d’aide au financement. Vous pouvez par exemple éventuellement bénéficier de MaPrimeRénov’, qui permet parfois d’obtenir plusieurs milliers d’euros d’aide. Vous pouvez aussi prétendre à l’éco-PTZ, sans aucune condition de revenu. La plupart du temps, il faut avoir obtenu un devis pour pouvoir entamer ces démarches. L’appel à un professionnel certifié RGE est incontournable.

Prévoir le planning de travaux pour refaire tout son chauffage

Vous voilà avec un projet presque ficelé. Encore faut-il prévoir le planning des travaux. La plupart du temps, le fait de refaire tout son chauffage nécessite d’enlever le système existant. Habituellement, on aura plutôt tendance à prévoir ce type de travaux pendant la période estivale, pour être sûr de ne pas avoir besoin de chauffage. Lorsque les travaux nécessitent du gros œuvre, il faudra éventuellement que les habitants quittent la maison pendant le travail des ouvriers.

Enlever un ancien chauffage

Vient ensuite le moment d’enlever le système de chauffage existant. Il est généralement conseillé de faire appel à un professionnel. Il y a même des cas où cette opération doit obligatoirement être réalisée par une personne qualifiée. C’est notamment le cas si vous souhaitez enlever un système de chauffage à gaz, qui doit être fermé dans les règles de l’art. Une chaudière au fioul s’enlève aussi exclusivement par un professionnel, qui doit neutraliser cette dernière.

Installer le nouveau chauffage

Pour l’installation du nouveau chauffage aussi, il reste conseillé de faire appel à un professionnel. Pendant la phase de devis, il détermine généralement comment optimiser le chauffage en offrant un positionnement idéal. L’exécution des travaux par ce dernier reste la meilleure façon d’obtenir une pose en toute sécurité.

Suite à la mise en route du chauffage, certains ajustements seront éventuellement à prévoir. C’est notamment le cas avec un poêle à granulés, qui peut nécessiter un système de régulation du tirage. En général, le professionnel qui s’occupe de la pose reste en contact avec vous, pour effectuer d’éventuelles modifications.

Nos autres conseils pour une maison plus écologique :